Priè­res pour la paix

Dans un mon­de où nous voy­ons tant de vio­len­ces , les efforts déployés pour plus de dia­lo­gue, plus de justi­ce, plus de paix sont très import­ants.

Dans l’église de Sach­seln, lieu de la tom­be du frè­re Nico­las, nous pri­ons tous les jeu­dis pen­dant
l’Eucharistie plus spé­cia­le­ment pour la Paix , du mois de Mai jus­qu ‘au mois d’Octobre à 11h, et du mois de Novembre jusqu’au mois d’Avril à 9h15 . De même les pre­miers mar­dis du mois, à 14h30, pen­dant tou­te l’année. Nous nous réjouis­sons que beau­coup de per­son­nes por­tent cet­te inten­ti­on de paix dans leurs priè­res, en uni­on avec ce lieu.

Sei­gneur, accor­de-moi aujourd’hui cet­te grâce

Sei­gneur, accor­de-moi aujourd’hui cet­te grâce :
que rien ne puis­se trou­bler ma paix en pro­fon­deur,
mais que j’arrive à par­ler san­té, joie, pro­spé­rité,
à chaque per­son­ne que je vais ren­con­trer,
pour l’aider à décou­vrir les rich­es­ses qui sont en elle.

La priè­re de Frè­re Nico­las

Mon Sei­gneur et mon Dieu, éloi­g­ne de moi tout
ce qui m’éloigne de toi.
Mon Sei­gneur et mon Dieu, don­ne-moi tout
ce qui me rappro­che de toi.
Mon Sei­gneur et mon Dieu, déta­che-moi de moi-même
pour me don­ner tout à toi.

Paix, Justi­ce, Par­don
Dieu, je ne sais où me tour­ner en ce temps de ter­ro­ris­me. Je n’ai pas faci­le­ment de répon­se ou de solu­ti­on face à ces actes dont des inno­cents sont vic­ti­mes. Quand des buil­dings exp­lo­sent, quand des gens sans défen­se sont tués sans rai­son, je suis ten­té de réa­gir par la ven­ge­an­ce. Je suis ten­té de pla­cer le dra­peau au-des­sus de la croix, et de tour­ner ma foi vers l’Etat, plu­tôt que vers «le ser­mon sur la mon­ta­gne».

J’ai peur, face aux menaces plus pro­fon­des de souf­fran­ce et de mort, qui pèsent sur moi-même et ceux que j’aime.

O Dieu, sois misé­ri­cor­dieux pour moi, pau­vre pécheur, et com­prends ma fai­bles­se, mon man­que de con­fi­an­ce. Je tourne mon coeur vers toi, Dieu de par­don, de com­pas­si­on et de paix. Je crois que tu n’es pré­sent dans aucun acte de vio­lence. Je crois que chaque être humain est un enfant de Dieu et que tou­tes les nati­ons et reli­gi­ons sont en Tes bras. Je crois que tou­te vio­lence en engend­re tou­jours une plus gran­de, et que tout au long de l’histoire, not­re seul legs est l’amour.

Je me recom­man­de moi-même de la non-vio­lence com­me témoi­gna­ge de ton Amour. Je rejet­te­rai la peur et har­di­ment vivrai l’amour pour mes pro­ches et mes enne­mis. Je rejet­te­rai la peur et renon­ce­r­ai à la hai­ne, au désir de ven­ge­an­ce et aux oeu­vres de guer­re. Je rejet­te­rai la peur et pro­cla­me­rai publi­que­ment que tu es un Dieu d’amour sans limi­tes et sans con­di­ti­ons. Je me recom­man­de moi-même de la non-vio­lence com­me témoi­gna­ge de ton Amour. J’embrasserai les souf­fran­ces des autres et essu­ie­rai leurs lar­mes. Je me con­s­acrerai à tra­vail­ler pour la misé­ri­cor­de et la justi­ce, non aux actes de mort et de dest­ruc­tion. Je me don­ne­rai avec pas­si­on à la bon­té, la beau­té, l’imagination. Je m’engagerai à l’espérance pour les enfants de demain. Amen.
Mary Lou Kow­nacki

Des images de priè­re avec le por­trait de Nico­las de Flüe et la priè­re de frè­re dans dif­fé­ren­tes lan­gues sont dis­po­ni­bles dans la bou­tique.

0

Start typing and press Enter to search

X